Journal de bord

Articles de cette rubrique

  • Jour 13, les sardines font du rififi

    , par Stewen Corvez

    Ce n’est pas que je ne comprenais plus rien, tout s’emboîtait, se cassait, se réemboîtait...Il y avait de quoi devenir fou. Ce matin, j’étais de retour dans la cabine du capitaine. Dans la cabine n’est pas très juste en fait. J’étais plutôt dans son igloo. L’entrée de son antre donnant sur la porte, le (...)

  • Jour 12, le blues du capitaine

    , par Stewen Corvez

    Au matin de ce douzième jour de voyage, tout était calme, étrangement calme. Je ne pensais même plus à ces sordides histoires de meurtre... Il allait se passer quelquechose, je le sentais. Quand je suis monté sur le pont il faisait encore nuit. Mais Fiddletone était là. Seul. Entouré par les ténèbres (...)

  • Jour 11, les feuilles mortes se ramassent à la pelle

    , par Stewen Corvez

    Fiddletone et Oldboy... Au fond, pourquoi pas. Et ça expliquerait pourquoi le capitaine avait l’air de connaître si bien ce vieux fou. Mais était-ce vraiment lui qui l’avait assassiné ? Je décidai d’aller voir Gaston, peut-être m’en apprendrait-il davantage.
    Monsieur Dassier ?
    Ah, c’est vous ! Je vous (...)

  • jour 10, révélations

    , par Stewen Corvez

    Vous n’êtes pas pharaon !? Quelle découverte ! Vous pensiez vraiment que j’étais con à ce point ?
    A vrai dire...
    C’est pas grave. Je ne vois cependant pas le rapport avec les boules.
    Là j’avais vraiment fait une gaffe...
    Bon, les voilà, tes boules. Elles sont étranges n’est-ce pas ?
    On dirait (...)

  • Jour 9, la mèche

    , par Stewen Corvez

    Nous avions eu le temps de nous reposer, en tout cas juste assez pour nous remettre au travail. J’avais eu l’approbation du capitaine pour l’aide d’Humphrey. Ses bras ne seraient pas de trop pour transporter les pavés de glace que j’avais découpé la veille au soir et laissés dans la cale. Finalement le (...)