Chroniques de l’antiboîte - 01

, par Stewen Corvez

Dimanche 9 septembre 2018

L’œil au ventre

Ce sont souvent les premiers pas qui comptent.
Ceux qu’on dessine dans la poussière, le nez au plafond.
Les jambes lourdes, même celles qu’on use.
À mesure des services plats et sans saveur,
Dans des délires paranoïaques qui nous dépassent.
 
Les brûlures sont notre inconscient, notre manière d’être couché dans la paille.
Il n’y a pourtant rien de franchement sale, à vivre dans la paille.
Au contraire, il y a parfois plus de crasse à vouloir la cacher dans un sac.
Et de la poudre dans les narines pour enchanter la mort,
Lui donner des paillettes à dévorer dans le noir.
 
Quoi qu’on en dise, les squelettes auront toujours le dernier mot,
Quand il s’agira de sous-peser les armoires et de crier au loup.
Les cadavres s’entasseront sur les racines des monstres
Et je serai devant, à porter ma hache pour défendre les arbres,
Parce que les routes sont entachées de grillages morts.
 
Ce qui s’éteint encore ici, malgré les pôles qu’on entassent dans nos cerveaux,
A la faveur des hurlements du ventre.
Il n’y a de possible qu’entre les lames du filet qui nous saisit malgré l’effroi.
Et la gloire des poissons dont les écailles flottent à la surface de l’eau.
Je ne sais plus quoi en faire, des danses sacrées et de leur nouvelle extinction.
 
L’entrée en matière est fondamentalement rose et noire.
C’est ce qu’on appelle, se prendre les pieds dans la farine.
Le grand fauve et sa nature burlesque se goinfre de lamentations,
D’heures non vécues et de déboire machinaux.
Il faudrait casser chacun des angles de l’embarcation avant d’y laisser des plumes.
 
Même si qui sait voler, sait nécessairement que le fusil en main n’est jamais bon signe,
Que les pavés de peinture qui se détachent de leur bon sens ont la douleur lourde,
Que l’écran qui projette des éclats de sang gelé se déchire quand on le touche.
Et on attend des singes qu’ils implosent en mangeant des graines miraculeuses
Du genre qu’on donne aux pierres pour qu’elles nous rapprochent du sol.
https://youtu.be/EJn2P-j_l2k