Journal Traverse - 10

, par Stewen Corvez

Lundi 27 novembre 2017

Mercredi :

  • Le titre oublié : "Maus". Pas une fiction. Je n’avais jamais été arraché encore par une bande-dessinée. En fait, par peu de livres.
  • L’artiste de la famille relu hier soir. Quoi de juste ? Des rebonds dans le texte. La démarche me plaît. Trop court, trop absent.
  • Se vole - III. Si ce n’était pas aussi usé, j’enchaînerais bien sur "devenir".
  • Marrant de comprendre que c’est dans le corps que ça se passe, pas dans la tête. La tête n’est rien. C’est bien pour ça que demain je pourrai très bien dire le contraire et oublier.

Jeudi :

  • Les embarqués mis dans la corbeille puis retirés. On s’habitue vite à l’indifférence et on finit par la voir partout.
  • À la place, la fiole.
  • Ce soir, second live.
  • Toujours pas décidé pour la formation à Rennes. Pourtant, je sais que c’est ce qu’il me faut.
  • Nouvelles lumières prévues pour dimanche. Encore du bricolage, mais ça sera déjà mieux.
  • Tipeee oui, mais quand ?
  • Peur de la photographie. Certains disent que "la Chambre Claire" date, que son propos vieillit. Je ne suis pas d’accord. Mais je ne suis pas partial. Sa lecture par Daniel Mesguich y est certainement pour quelque chose.
  • Peur quand même. Parce que fantôme et démons. Il ne faut pas les chasser, mais apprendre à vivre avec. Pas une résignation, mais véritable et sincère acceptation.
  • Précurseurs de l’angoisse.

Vendredi :

  • Des questions de lumière. Beaucoup.
  • Rennes le 07 avril 2017. Ce n’est pas assez loin. Septembre arrivera vite. Toujours trop vite.
  • Deuxième réapprentissage de la lecture. Premier, en fait. Les gens.
  • Ce type-là ne me sourit pas. Mais il chie et il a quand même peur de la mort.
  • Parfois, j’aime l’horreur.
  • Mais d’autres, je me fais une raison, celui qui ne sourit pas et moi sommes des terrestres à mouvements. Il y a de ça dans l’apprentissage de l’amour (au sens large).
  • La lumière n’éclaire pas toujours.
  • Le cadre a deux côtés. A priori, ils tiennent bien.

Dimanche :

  • Hier :
    • Deux bières sur le mur. Je n’en ai bu aucune, elles étaient déjà vides.
    • Sommeil et ventre, comme demain.
    • Foxter plutôt que Duracell.
    • Toujours les Nazis. Et pendant longtemps encore.
    • Ça remue.
  • Aujourd’hui :
    • Humphrey est encore là. Il ne va pas faire long feu.
    • Sa présence n’a rien d’anodin. C’est même plutôt mauvais signe. Il était nécessaire.
    • Même chemin à prendre.
    • Puisque la matière est là, fragment 12 cette semaine.
    • Mise d’une vidéo au placard à peine quelques heures après publication. Et l’article qui va avec. C’est pas souvent. Rarement fait aussi mauvais. (même si le Vlog 4 n’était pas loin derrière).
    • Me rattraper. Ou pas.

Lundi :

  • Hier :
    • Retrouvé mon pied de micro tout poussiéreux et plein de toiles d’araignées. Une bonne chose. Manque plus qu’une lumière digne de ce nom.
  • Aujourd’hui :
    • Surtout dire : "C’est très bien comme ça". Il y a eu basculement.
    • On laisse Bovarie en ligne.
    • Idem, article sorti des combles.
    • Exactement le même processus que pour les textes en corbeille.
    • Et le cousin qui fait toujours la tête.
    • Le licorneau s’est enfui. Il n’était pas attaché, il a le droit. N’empêche (vieux).
    • Curieux Amazon. À la fois capitalisme dégoulinant, tortionnaire, exploiteur. Et outil de libération de ses propres bactéries.
    • Toujours même question pour la seconde chaîne. Probable que oui si basculement. Ou non, justement. La question se suffit à elle-même.
    • Je suis optimiste, les Nazis ne m’auront pas si facilement.