Histoires dés cube - 02

, par Stewen Corvez

Jeudi 18 mai 2017

Pour tout savoir, c’est ici
(un grand merci à Xian Moriarty pour l’initiative)

Tirage du 14/05/2017

Fournaise

Rendre service à un fantôme caractériel n’est pas ce qu’on pourrait considérer comme un objectif simple à atteindre. C’est dans cette galère que je m’embarquai après le tragique accident du cargo-glacier. La mort d’Humphrey ne laissa qu’une vague trace dans l’esprit de l’équipage. Mais parce que j’eus le malheur de prononcer son oraison funèbre et d’avoir été le seul à me contenter de frapper son cadavre du pied avant qu’il ne fût jeté au milieu des requins, il me désigna comme l’exécuteur d’un testament qui se résumait à nous envoyer à la reconquête de son corps.

Nous fûmes donc bien embêtés, Humphrey et moi, lorsque, deux décennies plus tard, notre monture tomba d’inanition sur la rive de la troisième branche du fleuve de lave que nous ambitionnions de traverser. Comme prévu, nous emportions avec nous la pointe d’un croissant de Lune que nous lui avions arraché in extremis, avant que l’autre partie du satellite de la Terre ne vînt s’y emboîter de nouveau à l’aube. Mais la tortue sur laquelle nous chevauchions supporta très mal la charge que nous lui fîmes subir.

Ce fut à cet instant précis qu’Humphrey eut un idée de génie : faire un contre-feu pour suspendre temporairement le cours du fleuve et ainsi rejoindre rapidement le sorcier [1] demeurant dans sa petite cabane de tôles au pied du volcan. Nous ne pouvions pas encore l’apercevoir, mais nous la savions très proche. Ce fut un succès. L’animal pris feu instantanément au contact de la roche en fusion et les flammes formèrent une barrière derrière laquelle nous nous faufilâmes pour atteindre l’autre rive. En vain car à la place de la cabane, il n’y avait plus qu’un petit tas d’os noircis.

JPEG - 3.5 Mo