Désert, cuivre, sortilèges

, par Stewen Corvez

Samedi 24 décembre 2016

Plantes d’eau

Le prix des flaques mortes
Versées comme on respire les peaux
De désert
Imprime au sang des perles nues, vertes
Qui pénètrent en vagues rigides
La gorge rouillée du monde moite
Gonflé de glace effondrée
Autour de ses dents de cuivre

Il y a sur le doigt verrouillé qui montre
Au-dessus des rampants de verre
Les arbres peints
Des traces bavées en sortilèges
Des traces d’os et ça dedans
Quelques tâches de sève et sur le ventre
Les perles nues qui se bousculent
Et moi dedans

Fragments Intérieurs - 04 - Plantes d’eau
par De Fil Mince et de Singe
https://youtu.be/LYDv-wAPSc8?list=PLaJ6FcgM0dOGdPy6jz12xRCnSkjMKsRBZ